Crédit photo : Danielle Maheu

AM Matte

Toronto (Ontario[Toronto]) M5G2K5

Auteur primée,
A.M. Matte a publié pour la première fois à l’âge de onze ans et
a recueilli depuis plusieurs prix d’écriture, dont le Prix O’Neill-Karch pour
sa pièce de théâtre Les murs ont des yeux.
Elle a publié dans les revues littéraires Virages
et Ancrages, le recueil de science-fiction North of Infinity II, le recueil Bref! et les recueils Where Pigeons Roost and other stories et Ce que l’on divulgue. Son écriture est appuyée par les Conseils des arts de Toronto, de l’Ontario et du Canada et l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français. www.ammatte.ca


Site web http://www.ammatte.ca

Prix et distinctions

Prix O’Neill-Karch pour Les murs ont des yeux, 2008
Prix du public du Festival Fringe d’Ottawa pour les fourberies de Molière ou Le Molière imaginaire, 2004

Niveaux scolaires

ÉLÉMENTAIRE : 2e – 3e – 4e années
ÉLÉMENTAIRE : 5e – 6e années
SECONDAIRE : 7e – 8e années
SECONDAIRE : 9e – 10e années
SECONDAIRE : 11e – 12e années
Notez que mes ateliers lecteur sont mieux assortis aux niveaux 9e à 12e années

Atelier à distance par vidéoconférence
Oui
Nombre de participants souhaité
6 à 15 élèves, dépendant des niveaux


Les besoins en matériel qui devra être fourni par l’école

papier, crayon/stylo (je préfère que les élèves écrivent à la main lors des ateliers d’écriture

La préparation du groupe requise avant la visite de l’auteur

Dépendant de l’atelier choisi, je proposerai de la lecture et des exercices préparatoires assortis.

Description de votre offre d’atelier littéraire scolaire

Voici un exemple d’atelier, basé sur l’écriture dramatique.Sommaire de l’atelier

Dans cet atelier artistique collaboratif destiné au élèves de 3e
à la 5e année (8 à 10 ans), les élèves contribueront à la conception
et l’écriture collective d’un texte dramatique qu’ils liront ensuite ensemble.

Grandes lignes du déroulement de l’atelier :

  • tracer les éléments d’une histoire (situation initiale de
    l’héros/l’héroïne, l’événement déclencheur
    et la quête de l’héros/l’héroïne, les péripéties/obstacles à la quête,
    la résolution et la situation finale)
  • analyser des histoires connues selon ce schéma  (par ex. La Reine des neiges)
  • dresser les idées des élèves pour une nouvelle histoire – discuter des
    thèmes à aborder, des héros/héroïnes possibles, des personnages amis ou ennemis
    possibles, des obstacles et des résolutions à envisager
  • présenter le concept de l’improvisation à l’élaboration des éléments
    de l’histoire
  • créer des duos d’élèves et les inviter à improviser des interactions
  • sélectionner les idées ayant le plus de traction et les incorporer
    dans le schéma du texte (sur le tableau ou à l’écran)
  • – pendant la pause (récréation des élèves), assembler les éléments et
    rédiger le texte
  • distribution des rôles (dédoublement acceptable)
  • lecture dramatisée du texte collaboratif
  • discussion/rétroactions/évaluation de l’atelier

Plan de séance

Matériaux nécessaires : Idées de
saynètes et de scénarios comiques ou touchants, espace dans la salle de classe, chaises.

Mise en contexte
(Ce qui s’est passé dans l’atelier avant cette activité) : remue-méninges

Discussion de
personnages possibles pour le texte. Élaborer les possibilités de chaque
personnage, son rôle dans l’histoire, ses habitudes et caractéristiques, ses
forces et faiblesses. Élaborer quels personnages font les duos les plus
incongrus – lesquels des duos seraient les plus intéressants.

ACTIVITÉS
PRINCIPALES :

A) 10
minutes : Introduction à l’improvisation

Présentation
de l’improvisation comme outil dramatique et littéraire. Expliquer que c’est
comme « faire semblant » de façon formelle. Présenter les
fondamentaux de l’improvisation (écoute, acceptation, confiance, concentration,
imagination) dans le contexte de développement d’une histoire.

B) 40
minutes : Improvisations des duos incongrus

Invitation
aux élèves de se répartir en groupes de deux pour improviser un court scénario opposant les personnages des duos incongrus. Permettre aux élèves de jouer les personnages et d’explorer leurs réactions dans des situations données. Puis, sélectionner quelques groupes volontaires de reprendre l’improvisation pour la classe.

C) 10 minutes : Réflexion et choix de personnages pour le texte

Discussion des scénarios et des duos joués pendant l’improvisation. Quels étaient les personnages et les situations les plus cocasses? Les plus touchantes? Les plus inspirantes? Inviter les élèves à faire des choix de ce qu’ils veulent voir dans leur texte.

Pause des élèves et rédaction par
l’artiste

D) 20 minutes : Lecture du texteDistribution des rôles (dédoublement acceptable) et lecture dramatisée du texte collaboratif. Comment le texte change-t-il lorsqu’on le lit à soi-même et lorsqu’on l’entend lu par d’autres? Quels éléments de décor ou de costumes s’imagine-t-on en lisant ou en entendant le texte?Évaluation de l’atelier

Lien avec le programme d’études dramatiques du
ministère de l’Éducation : B1.1 Participation active dans l’exploration
dramatique et le jeu de rôles, en se concentrant sur les structures
dramatiques, les principales idées et les moments critiques de leurs histoires
et des histoires d’autres communautés, lieux et époques.Voici un exemple d’atelier, basé sur l’écriture dramatique.Sommaire de l’atelier

Dans cet atelier artistique collaboratif destiné au élèves de 3e
à la 5e année (8 à 10 ans), les élèves contribueront à la conception
et l’écriture collective d’un texte dramatique qu’ils liront ensuite ensemble.

Grandes lignes du déroulement de l’atelier :

  • tracer les éléments d’une histoire (situation initiale de
    l’héros/l’héroïne, l’événement déclencheur
    et la quête de l’héros/l’héroïne, les péripéties/obstacles à la quête,
    la résolution et la situation finale)
  •  analyser des histoires connues selon ce schéma  (par ex. La Reine des neiges)
  • dresser les idées des élèves pour une nouvelle histoire – discuter des
    thèmes à aborder, des héros/héroïnes possibles, des personnages amis ou ennemis
    possibles, des obstacles et des résolutions à envisager
  • présenter le concept de l’improvisation à l’élaboration des éléments
    de l’histoire
  • créer des duos d’élèves et les inviter à improviser des interactions
  • sélectionner les idées ayant le plus de traction et les incorporer
    dans le schéma du texte (sur le tableau ou à l’écran)
  • pendant la pause (récréation des élèves), assembler les éléments et
    rédiger le texte
  • distribution des rôles (dédoublement acceptable)
  • lecture dramatisée du texte collaboratif
  • discussion/rétroactions/évaluation de l’atelier

Plan de séance

Matériaux nécessaires : Idées de
saynètes et de scénarios comiques ou touchants, espace dans la salle de classe, chaises.

Mise en contexte
(Ce qui s’est passé dans l’atelier avant cette activité) : remue-méninges

Discussion de
personnages possibles pour le texte. Élaborer les possibilités de chaque
personnage, son rôle dans l’histoire, ses habitudes et caractéristiques, ses
forces et faiblesses. Élaborer quels personnages font les duos les plus
incongrus – lesquels des duos seraient les plus intéressants.

ACTIVITÉS
PRINCIPALES :

A) 10
minutes : Introduction à l’improvisation

Présentation
de l’improvisation comme outil dramatique et littéraire. Expliquer que c’est
comme « faire semblant » de façon formelle. Présenter les
fondamentaux de l’improvisation (écoute, acceptation, confiance, concentration,
imagination) dans le contexte de développement d’une histoire.

B) 40
minutes : Improvisations des duos incongrus

Invitation
aux élèves de se répartir en groupes de deux pour improviser un court scénario
opposant les personnages des duos incongrus. Permettre aux élèves de jouer les
personnages et d’explorer leurs réactions dans des situations données. Puis,
sélectionner quelques groupes volontaires de reprendre l’improvisation pour la classe.

C) 10 minutes : Réflexion et choix de personnages pour le texte

Discussion des
scénarios et des duos joués pendant l’improvisation. Quels étaient les personnages
et les situations les plus cocasses? Les plus touchantes? Les plus inspirantes?
Inviter les élèves à faire des choix de ce qu’ils veulent voir dans leur texte.

Pause des élèves et rédaction par
l’artiste

D) 20 minutes : Lecture du texteDistribution des rôles (dédoublement acceptable) et lecture dramatisée du texte collaboratif. Comment le texte change-t-il lorsqu’on le lit à soi-même et lorsqu’on l’entend lu par d’autres? Quels éléments de décor ou de costumes s’imagine-t-on en lisant ou en entendant le texte?Évaluation de l’atelier

Lien avec le programme d’études dramatiques du
ministère de l’Éducation : B1.1 Participation active dans l’exploration
dramatique et le jeu de rôles, en se concentrant sur les structures
dramatiques, les principales idées et les moments critiques de leurs histoires
et des histoires d’autres communautés, lieux et époques.

Tarification des ateliers

250$ pour un atelier lecture de 1,5 heures ou moins
350$ pour un atelier auteur/d’écriture de 3 heures ou moins
350$ par séance pour un atelier de projet littéraire (minimum 3 séances)
250$ pour un atelier lecture de 1,5 heures ou moins
350$ pour un atelier auteur/d’écriture de 3 heures ou moins
350$ par séance pour un atelier de projet littéraire (minimum 3 séances)

Fiches pédagogiques disponibles

Aucune fiche disponible.